LUDOMODUL : AIRE DE JEUX MODULABLE SANS TRAVAUX NI ENTRETIEN - CONCUS ET FABRIQUES EN FRANCE

L'obésité enfantine : un drame irréversible ?





L'obésité enfantine : un drame irréversible ?


D'après l'institut de veille sanitaire et une enquête du laboratoire de santé publique de l'université de Lille Nord, seulement 10% des écoliers effectuent une activité "sportive" d'au moins 60 minutes par jour. Les élèves français sont classés derniers en Europe sur ce plan. Ceci se traduit par 21% d'entre eux qui sont en surpoids et 4% d'obèses. Le temps moyen hebdomadaire passé à pratiquer un exercice physique est de 142 minutes et les garçons apparaissent 3 fois plus actifs que les filles.

Pour autant quel danger représente l'obésité ?

L'obésité exogène est une calamité pour les enfants qui sont empêtrés dans leur surpoids, se déplaçant difficilement, vite essoufflés, à la merci de risées voire de mépris et finalement complexés par toutes les railleries qui fusent des « copains » à leur encontre.

Que de souffrance !

Et plus tard, devenus adultes, il seront susceptibles d'avoir des troubles respiratoires, arthrosiques, cardiovasculaires, diabétiques ou psychiques.

Quel sombre avenir !

Enfin pour couronner le tout, cette obésité a un coût sociétal qui devient insupportable pour soigner et soulager toutes ces douleurs qui vont perdurer des années, et, anémier toute la vie personnelle et professionnelle de ces handicapés.

Quelle vie !

La lutte contre l'obésité est un objectif majeur de santé public depuis 2001 avec l'instauration du Programme National Nutrition Santé : le fameux "manger bouger"

Mais les médecins assurent que cette obésité exogène peut être éradiquée si on l'attaque dès la plus tendre enfance.

Le traitement pour la guérison de l'obésité est simple : une alimentation saine, équilibrée en qualité et quantité, et une activité physique d'une heure par jour.


La difficulté est de rendre l'exercice physique journalier impératif et indolore pour que l'enfant l'accepte sans rechigner, et même mieux, le recherche. La cour de récréation est le lieu idéal pour cette culture physique qui doit être attrayante.

Pour que ces jeux soient un bonheur pour chaque enfant et non un pensum à supporter pour maigrir, ils doivent être simples et abordables pour tous les élèves qui ont des aptitudes différentes et ainsi éviter toute exclusion.

cour ecole équipé de ludomodul


Ainsi, par opposition à la balançoire qui impose à l'enfant de se secouer, ces modules de jeu doivent se plier à la volonté de l'enfant puisque c'est son imagination qui décide en toute liberté ce qu'il va jouer.

Dès lors l'enfant adopte ce jeu parce qu'il devient le sien et sur lequel il peut expérimenter chaque fois une manière nouvelle de jouer qu'il assume.

De tels jeux existent ! Il s'agit des modules LUDOMODUL

chat perché module de jeu



Avec ses expériences personnelles toujours renouvelées l'enfant va éradiquer progressivement son obésité et les perspectives sinistres qu'elle contenait, en s'intégrant dans ce jeu avec l'ensemble de ses camarades.


Vos enfants ne sont donc pas condamnés au drame irréversible de l'obésité.
Ils ont droit au bonheur et au bénéfice d'une vie sans handicap.

Luttons tous ensemble contre l'obésité.



J.F. VINCENT
 
Ajouter un commentaire